L'entreprise Wettstein
1889
Daniel Wettstein crée, au rez-de-chaussée de la maison familiale, à Ermatingen (Thurgovie) une entreprise fabriquant des établis et des outils à bois. Les affaires marchent bien et le père ne peut que se réjouir de voir que ses jumeaux, Ernst et Edwin, s'intéressent de près, en grandissant, à la marche de l'entreprise.
1920
Après les tribulations de la première guerre mondiale, l'entreprise manque de place. Il faut agrandir - l'usine encore utilisée aujourd'hui sort de terre. Daniel Wettstein meurt subitement, à 61 ans. L'entreprise est alors inscrite au registre du commerce sous la raison sociale Wettstein Frères, fabrication d'outils pour travailler le bois. Les deux jumeaux s'entendent à merveille, ils se comprennent à demi-mot, et toutes les décisions se prennent à deux - dans le monde des affaires, on les admire. Leur mère Margrit les idolâre et jusqu'à un âge avancé, elle ne cesse de les gâter. C'est elle qui, chaque dimanche matin, met de l'ordre dans l'atelier et veille à ce que tout soit rangé. Elle meurt en 1965, à l'âge respectable de 97 ans.
1922
L'atelier d'origine est transformé en habitation et en bureaux, Pour Edwin Wettstein, il est évident que son fils Hans, né la même année, reprendra un jour l'entreprise. Le chômage des années 30 touche aussi l'entreprise. Elle tente de se maintenir à flot en diversifiant la production. On fabrique des cintres, des chaises-longues, des boules en bois pour le jeux de boules, des luges... C'est à cette époque que l'entreprise s'adjoint une scierie. L'achat, la vente et le débit de bois doit permettre de meilleures opportunités de gain.
1945
La Mobilisation prive l'entreprise de ses travailleurs, contraints d'aller veiller sur les frontières. L'entreprise ne tient plus ses délais, elle perd de nombreux clients. A la fin de la seconde guerre mondiale, l'entreprise se relance avec succès en misant à fond sur la marque GROPP qu'elle positionne dans le très haut-de-gamme; le cercle de la clientèle s'élargit à nouveau.
1950
Hans Wettstein termine une formation de spécialiste en outillage de menuiserie, et s'implique à fond dans l'entreprise. Tout ne lui est pas facile. Les nouveautés qu'il propose passent mal; Les anciens ne saisissent pas que les temps, les matériaux, les salaires évoluent; malgré les entrées de commandes réjouissantes, l'entreprise ne se modernise et ne se rationnalise pas assez.
1958
Hans Wettstein relance le secteur «installations clé en mains» dans les écoles, qu'il avait fallu laisser tomber durant la guerre, faute de main d'oeuvre. Le redémarrage n'est pas facile parce que les références indispensables ne sont plus là. Mais avec de la patience et du temps, l'entreprise relève le défi.
1965
Un incendie détruit une partie de la fabrique. Les anciens ont 75 ans - ils transmettent enfin l'affaire à Hans Wettstein qui entreprend immédiatement d'investir dans de nouvelles machines. La scerie, techniquement dépassée, sous-utilisée, est supprimée.
1977
Thomas Kornmaier, le beau-fils de Hans Wettstein, rejoint l'entreprise, suivi trois ans plus tard par son fils Peter; la quatrième génération est en marche…
1984
L'entreprise en nom simple est transformée en société par actions. Menuisiers, serruriers, constructeurs métalliques, écoles, bénéficient désormais de l'expérience plus que centenaire de Wettstein Werkstattbau AG.
1989
Construction d'une nouvelle halle d'entreposage permettant une meilleure gestion des stocks de bois.
1991
L'ancienne scierie est transformée en maison d'habitation pour la famille Kornmaier; des espaces d'exposition sont aménagés au rez-de-chaussée. Cette réorganisation permet d'augmenter de 700 m2 la surface de production, une augmentation indispensable tant le chiffre d'affaires dans le secteur «ateliers scolaires» augmente.
2002
La cinquième génération débarque. Marc Kornmaier, qui a terminé une formation de menuisier et qui a quelques années d'expérience professionnelle, rejoint l'équipe et apporte un air frais et de nouvelles idées.
2004
L'entreprise est de nouveau à l'étroit. Le vieux hangar à l'est est démoli et remplacé par un entrepot qui permet de stocker sur palettes machines et produits finis. Dans le même temps, les deux bâtiments sont réunis pour créer une zone de chargement pratique pour les véhicules.
2007
Installation d'un centre d'usinage à commande numérique. Il facilite grandement la production des éléments complexes constituant les établis. Il permet d'entrevoir rapidement des applications nouvelles - et impose pas mal de nuits blanches à ceux qui doivent le maîtriser.
2011
Un nouveau collecteur de poussière est installé et pris ensemble toutes les machines dans le hall "Ouest". Cela permet un travail combiné lié au centre CNC. Dans le même temps toutes les anciennes lignes d'alimentation à remplacer, complétées et développées au cours des dernières années à plusieurs reprises. A l'occasion, au rez-de-chaussée de l'atelier à rénover les anciennes chambres "Est" et avec une chambre de pulvérisation.
2015
Le vieux centre d'usinage CNC est remplacé par une nouvelle machine 5 axes BIESSE. Le Rover A convaincre la programmation plus facile, les temps de changement rapide, et un support supérieur.